FAMILLES ET PATRIMOINES

Accueil > Généalogie pratique > Célébration de l’armistice du 11 novembre

Célébration de l’armistice du 11 novembre

jeudi 19 novembre 2009, par soon7

Pour la Martinique et les autres colonies, les monuments aux morts ont été des lieux de mémoire collectif très symboliques. Contrairement aux familles métropolitaines qui avaient récupéré le corps des soldats ou qui pouvaient se rendre dans les cimetières militaires, les Martiniquais n’avaient pas de lieu localement pour se recueillir. Seules quelques familles ont pu rapatrier les restes des soldats morts sur le front. Les autres n’avaient que les monuments aux morts pour leur rendre hommage. Voir le nom d’un des siens gravé sur ce monument était un soulagement ou une reconnaissance pour certaines personnes. On peut percevoir la tristesse collective qui régnait autour de ces monuments car tout le monde connaissait au moins un soldat décédé.
En effet, les soldats Martiniquais furent nombreux à périr au cours de la Grande Guerre. Des hommages leur ont été rendus mais beaucoup d’hommes n’ont pas été cités et de nombreuses questions sont restées sans réponses pour les familles concernant les lieux, les causes de décès et les lieux d’inhumation…

Cet ouvrage répond à ces interrogations : il rend hommage aux soldats martiniquais qui sont morts au champ d’honneur et apporte des précisions concernant leur décès et les lieux d’inhumation. Les noms de ceux qui avaient été oubliés ont été rajoutés afin de leur rendre hommage de façon posthume.

Concernant le nombre de soldats martiniquais morts et/ou disparus au champ d’honneur, plusieurs chiffres ont été avancés :
- Selon le rapport du Baron des Lyons de Feuchin, le nombre de martiniquais morts était de
2 037 et 120 disparus sur un total de 8 788 hommes venus en Europe (soit 24,54% ou 1 homme sur 5)
- Sur les monuments aux morts de Rivière-Pilote et de Saint-Joseph, on apprend que la Martinique comptait 1 453 tués, blessés et disparus.
- D’après le livre d’or de l’effort colonial français pendant la grande guerre, la Martinique aurait perdu 1 750 hommes. Les auteurs nous présentent un état indiquant par commune le nombre de combattants morts pour la France au cours de la Grande Guerre ;
- Sur le monument aux morts de Fort de France, nous avons trouvé un récapitulatif des soldats morts aux champs d’honneur présentant un total de 1 258 hommes avec une absence de données pour la commune du Carbet. Mais nous émettons des doutes sur les chiffres rapportés sur ce monument car ils ne correspondent pas à ceux figurant réellement sur les monuments aux morts des communes.
Nous pouvons avancer à ce jour que la Martinique a perdu 1876 soldats soit 1775 dont les noms sont inscrits sur les monuments aux morts (auxquels nous avons soustrait les 97 hommes comptabilisés deux fois), 150 soldats dont les noms ne sont pas inscrits et 48 hommes pour lesquels une demande a été faite auprès du Ministère de la Défense, afin de leur attribuer la mention « Mort pour la France ». Ces chiffres peuvent évoluer ; la découverte de documents divers (journaux, documents officiels) pouvant apporter d’autres noms